Les Monts Sacrés du Piémont et de la Lombardie

Les Monts Sacrés du Piémont et de la Lombardie

Les Monts Sacrés du Piémont et de la Lombardie

Le Sacro Monte de Varèse est devenu Patrimoine de l'Humanité UNESCO grâce à son histoire séculaire, sa nature, la beauté des expressions artistiques et de l'ensemble en général ; ce n'est pas pour rien que cet endroit est le plus connu de la ville de Varèse.

Avant de devenir un lieu de culte, le lieu où se trouve le Sacro Monte était utilisé comme forteresse de défense ; puis, selon une légende, Saint Ambroise y fit construire en 400 une petite église. Le vrai développement de l'ensemble du Sacro Monte eut lieu au XVème siècle, quand de très nombreux pèlerins commencèrent à arriver, et parmi eux aussi d'importantes personnalités ; on arriva ainsi graduellement à la structure actuelle, avec la réalisation de la Via Sacra au XVIIème siècle, et la restructuration du Sanctuaire au XIXème siècle en style baroque. En outre, en 1984 ce sanctuaire eut l'honneur de recevoir une visite du Pape Jean Paul II.

Il vaut la peine d'arriver jusqu'au Sacro Monte de Varèse, que l'on soit religieux ou non, pour admirer le panorama et pour jouir des beautés qu'on y trouve, à commencer par le bourg, qui est très beau et parfait pour se promener dans ses ruelles. La nature joue aussi son rôle, car Santa Maria del Monte fait partie du Parc Naturel du « Campo dei Fiori » ; en effet on peut suivre de nombreux sentiers plongés dans la nature. L'intéressant Monastero delle Romite fait partie de cet ensemble : il fut construit à la fin du XVème siècle sur approbation du Pape Sixte IV, à la demande de deux femmes qui avaient l'habitude de se rencontrer au Sacro Monte pour y prier.

Toutefois, le vrai cœur du Sacro Monte est la Via Sacra (le Chemin de Croix): elle commence dans le quartier de Saint Ambroise, et remonte sur environ deux kilomètres jusqu'au Sanctuaire, en passant par 14 chapelles reliées par cette allée piétonnière. Les chapelles contiennent des représentations de certains épisodes de la Bible; en outre chaque chapelle invite à une réflexion spécifique qui prépare le visiteur pour l'arrivée au Sanctuaire au sommet.

Le Monastère des Romite fait partie de cet ensemble intéressant. Il fut bâti à la fin du XVe siècle, quand le Pape Sixte IV accueillit la demande de deux femmes qui avaient l'habitude de prier au Sacri Monti. Le Musée Baroffio et celui du Sanctuaire valent bien une visite. Ce dernier, situé dans une position panoramique juste d'à coté du Sanctuaire, se compose de huit salles récemment restaurés qui racontent l'histoire et l'art du lieu. Ici on trouve des chefs d'œuvre lombardes, des peinture flamandes et hollandaises et des œuvres d'artistes italiens et étranger du XXe siècle. 



Le Sacro Monte di Ossuccio, inséré sur la liste des Patrimoines de l'humanité de l'UNESCO, domine le village construit sur la rive occidentale du Lac de Côme. On ne sait pas qui a été le fondateur de cet ensemble, mais ce fut probablement sur l'initiative des Franciscains et des familles nobles de l'endroit, qui firent commencer les travaux de construction en 1635 là où se dressait l'ancien Sanctuaire de Notre Dame du Bon Secours.

Pendant la visite au Sacro Monte on suit le parcours des quatorze chapelles dédiées aux Mystères du Rosaire ; ce parcours conduit jusqu'au sanctuaire à la fin d'un sentier d'environ un kilomètre de long. Les chapelles baroques sont reliées par une route de galets, et contiennent des statues en plâtre et en terre cuite, et des fresques, qui représentent les scènes de la vie de Jésus et de Marie rappelées dans les Mystères.

Le lieu qui entoure l'ensemble du Sacro Monte di Ossuccio invite certainement à la réflexion et à la spiritualité, ou simplement à l'intimité avec soi-même. La vue du Lac de Côme, les cultures d'oliviers aux bords de la petite route qui conduit au sanctuaire, mai surtout la paix donnée par l'environnement naturel, sont ce qui rend unique et parfaite l'expérience au Sacro Monte.

En outre une légende est liée à cet endroit : on raconte qu'une bergère sourde muette trouva dans une grotte une statue de la Vierge, grâce à laquelle elle récupéra miraculeusement la parole ; les habitants voulurent donc porter la statue au village, mais elle retourna à sa place, et le fit chaque fois qu'ils essayèrent à nouveau. Les habitants d'Ossuccio décidèrent donc de construire là un sanctuaire, où la statue est encore conservée aujourd'hui.

Suivez-nous sur nos réseaux