Palais royal de monza et ses jardins

Palais Royal de Monza et ses jardins

Palais Royal de Monza et ses jardins

Le Palais Royal de Monza a été construit à la demande de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche en 1777, comme demeure d'été pour son fils Ferdinand Ier, Gouverneur de la Lombardie. Le projet fut confié à l'architecte Piermarini, qui avait déjà collaboré à la construction du Palais Royal de Caserta, duquel il s'inspira pour cet ouvrage. Le Palais Royal de Monza est un édifice en U de style néoclassique, doté d'un corps central et de deux ailes latérales pour les chambres des propriétaires et des invités, plus deux sections perpendiculaires à la structure principale, destinées à loger les serviteurs, les écuries et les outils.

L'imposant édifice qui constitue le Palais dispose de presque 700 pièces, toutes reliées entre elles et luxueusement meublées. Tous les espaces internes sont enrichis de moulures, de soie, fresques, sols en marbres précieux ou en bois marqueté, cheminées, frises, boiseries, baignoires en marbre et lunettes avec des sculptures en bois. Un des éléments qui frappent le plus est l'imposant escalier d'honneur, à qui les travaux de restauration, achevés en janvier 2014, ont redonné sa splendeur d'antan.

Il ne faut pas manquer non plus l'appartement royal du Roi Umberto et de la Reine Margherita, situé à droite du Salon central, et adapté au goût de la fin du dix-neuvième siècle par l'architecte de Cour Achille Majnoni d'Intignano: ses différentes pièces (salle, bureau, chambre, salle de bain, garde-robe et arsenal) sont toutes décorées finement et richement.

Comme le château, les jardins du Palais Royal de Monza méritent eux aussi une visite : non seulement ils donnent au visiteur un point de vue incomparable, mais ils jouent aussi un rôle important pour l'aspect écologique et naturel de Monza, car ils sont un lieu de refuge pour de nombreuses espèces d'animaux et de plantes. Sur une surface d'environ 40 hectares, les jardins abritent une grande variété d'arbres ultra-séculaires appelés les géants verts, en particulier deux chênes monumentaux qui sont là depuis deux siècles.

En se promenant ensuite dans les jardins, on peut rencontrer une zone charmante et presque magique : c'est la roseraie. Elle s'intègre bien dans l'environnement, se trouve sur un terrain ondulé, et possède non seulement un petit lac en son centre, mais aussi des parcours pour le public qui permettent de l'admirer dans toute sa splendeur.

Suivez-nous sur nos réseaux