Curtatone borgo di grazie

Curtatone Borgo di Grazie

Curtatone Borgo di Grazie @melibasi

Le nom de Borgo di Grazie de Curtatone découle de la présence d'un lieu de culte nommé depuis 1362 Santa Maria delle Grazie et documenté à partir de 1037. Le sanctuaire actuel se trouve sur le lieu où se dressait l'église médiévale de Santa Maria di Reverso. Le Borgo di Grazie est constitué du Sanctuaire de Notre Dame des Grâces et des édifices situés sur le périmètre de la place devant le sanctuaire. La partie la plus ancienne est celle des maisons mitoyennes de la via Madonna della Neve. Ce sont des maisons de pêcheurs et des maisons créées par la fermeture des arcades qui faisaient le tour de la place, comme celles du côté droit, qui étaient autrefois des boutiques et des abris pour les pèlerins. À l'entrée de la place on remarque un édifice « art nouveau », le Palazzo Sarto.

Le sanctuaire, en position surélevée par rapport aux roselières de la rivière Mincio, tourne le dos au fleuve, et sa façade est tournée vers le bourg. Commencé en 1399 et consacré en 1406, il est construit en style gothique lombard. Son architecte, Bartolino da Novara, a également conçu le château de San Giorgio à Mantoue. Vu du fleuve, le sanctuaire, que les pèlerins et la famille Gonzague atteignaient plus en barque que par la route, apparaît comme un ensemble de lignes arrondies et élancées, au bord d'une grande étendue de roselières.

Aujourd'hui la fierté de Grazie est la fleur de lotus, dont la floraisonluxuriante apparaît sur le Lac Supérieur aux mois de juillet et août. Le lotus a été importé d'Orient en 1921 par une naturaliste de Mantoue.
Autrefois Borgo di Grazie fabriquait des produits issus de la culture du roseau commun, comme les « arelle », que l'on utilisait surtout comme couvertures légères pour les contreplafonds, et le carex, avec lequel on paillait les chaises et les bouteilles.

Suivez-nous sur nos réseaux