Musee diocesain de lodi

Musée Diocésain de Lodi

Musée Diocésain de Lodi TurismoLodi

Le Musée Diocésain de Lodi se situe dans le centre historique de la ville, dans une aile du Palais épiscopal. C'est un édifice historique et artistique, d'origine médiévale, qui fut reconstruit au XVIIIème siècle. Il contient de précieux objets liturgiques, des tableaux et des fresques, des tissus, des sculptures, provenant de la Cathédrale et de l'évêché, ainsi que de différentes paroisses du territoire de Lodi, constituant ainsi le témoignage de l'art et de la foi chrétienne.

On accède au Musée Diocésain en montant un grand escalier à l'extrémité de la nef latérale droite de la Cathédrale. On peut observer sur les murs des peintures du XVIIème siècle, dont une Annonciation de Camillo Procaccini et deux œuvres intéressantes d'Ercole Procaccini le Jeune.

Dans l'ancienne chapelle privée de l'Évêque, qui est dédiée aujourd'hui au musée, on peut admirer la décoration picturale des voûtes ornées de motifs floraux et végétaux, de stucs dorés, et de fausses architectures de goût rococo. Tout autour, dans les vitrines, sont disposés les objets liturgiques en bois et en métal.

On passe alors dans la salle I, où sont exposés des fragments d'époque romaine, trouvés dans les structures de la Cathédrale au siècle dernier. Il y a aussi un intéressant mécanisme d'horloge du XVIIIème siècle et un fragment du sol du XIIème siècle de la Cathédrale, réalisé en « cocciopesto » (terre cuite pilée).

Dans la salle II on trouve des témoignages de sculpture sur bois de la fin du XVème siècle, des peintures d'Alberto Piazza, réalisées pour la Cathédrale, ainsi que des fresques attribuées à Callisto Piazza.

Dans la salle III, les murs sont enrichis de tableaux d'artistes anonymes du XVIIème et du XVIIIème siècle et de huit miniatures remarquables provenant de l'Abbaye Olivetana di Villanova del Sillaro, attribuées à Francesco Binasco, un enlumineur de la cour Sforza à Milan entre la fin du XVème siècle et la première moitié du siècle suivant.

Quand on pénètre ensuite dans la salle IV, on peut admirer les chefs-d'œuvre du musée, de la fin du XVème siècle : le précieux tabernacle ou ostensoir Pallavicino, le lambrequin Pallavicino et le dais Pallavicino. Ces œuvres précieuses faisaient partie du trésor de la Cathédrale ou « de San Bassiano ».

La visite continue dans l'atrium, où nous trouvons sur les murs des tableaux remarquables, dont une Visitation attribuée à Carlo Donelli dit le Vimercati, et un petit retable peint avec la Déposition du Christ du XVIIème siècle. De l'atrium on accède à d'autres salles – qui abritent des tableaux et des sculptures contemporaines réalisés au XXème siècle par des artistes de Lodi et d'ailleurs – portant tous sur des sujets religieux, qui furent cédés au musée diocésain à la suite d'expositions ou de dons des artistes eux-mêmes.

Suivez-nous sur nos réseaux