Museo moto guzzi

Museo Moto Guzzi

Museo Moto Guzzi Flickr_tomislavmedak

Le Musée Moto Guzzi se trouve à Mandello del Lario, sur la branche de Lecco du Lac de Côme, au cœur de l'usine historique qui a vu naître le mythe de l'Aigle en 1921.

Patrimoine historique, technique et culturel, le Musée Moto Guzzi abrite une très riche collection de plus de 150 pièces d'exposition : motos de série, motos sportives, prototypes expérimentaux et moteurs, qui s'alternent dans un parcours temporel pour témoigner de l'histoire glorieuse d'un mythe Italien et mondial indémodable.

Dans le Musée sont exposés des pièces uniques,  comme la première motocyclette construite par Carlo Guzzi en 1919, la seule qui porte la marque G.P. (Guzzi-Parodi), à côté d'exemplaires parmi les plus célèbres au monde, comme l'extraordinaire Otto Cilindri 500 de 1957, créée par l'ingénieux Giulio Cesare Carcano.

La surface d'exposition réservée aux motos de série se compose d'une collection de plus de 80 véhicules qui offrent non seulement le récit de l'histoire de la production de l'Aigle de Mandello, mais aussi un tableau de l'évolution sociale et économique de l'Italie. C'est le cas de la mythique Norge de 1928, la première « grand tourisme » de l'histoire de la motocyclette, conçue par Carlo Guzzi avec son frère Giuseppe, des Guzzi série Sport et GT des années Trente, de l'Airone, la moto de cylindrée moyenne la plus répandue en Italie de 1939 à 1957, ou de la Falcone, le rêve de tous les motards des années cinquante.

Moto Guzzi est également entrée dans l'histoire grâce aux véhicules qui ont caractérisé la mobilité des Italiens après la 2ème Guerre mondiale, comme la Motoleggera 65 « Guzzino » et la « Galletto », ou qui ont « réinventé » le concept de la moto sportive à la fin des années soixante, comme la V7 Sport avec son moteur bicylindrique en V de 90°.
À côté des motos de série, on trouve aussi un parcours d'exposition dédié aux motos de course qui, avec leurs entreprises, ont écrit les pages du mythe sportif de la Maison de Mandello del Lario. Parmi elles, la Guzzi 4V de 1924, la moto avec laquelle Guido Mentasti conquit le premier titre européen sur le circuit de Monza; la Bicylindrique 500 de 1946 d'Omobono Tenni; la Guzzi 350 « Championne du monde » en 1955; et,  pour arriver à une époque plus récente, la V7 record, la moto dérivée de la V7 de série, qui a établi 19 records de vitesse en juin et en octobre 1969 sur le circuit de Monza.

L'exposition se complète avec la section « Le son de la Passion », où sont projetés les films les plus intéressants de l'histoire de Moto Guzzi.

Suivez-nous sur nos réseaux