Bourg de varenna

Bourg de Varenna

Bourg de Varenna

Le Bourg de Varenna s'articule autour d'un réseau de ruelles, qui descendent en pente raide vers le lac de Côme, où les maisons se reflètent dans l'eau. D'origine préhistorique, on y a aussi trouvé des vestiges gallo-romains ; au Moyen-Âge Varenna a conquis les libertés communales. Pendant la guerre des dix ans Varenna s'opposa à Côme et s'allia à l'Île Comacina, dont elle accueillit les réfugiés après sa destruction. Varenna était déjà célèbre pour ses marbres blancs - noirs.

L'église paroissiale de Saint Georges, dont la façade est enrichie d'une grande fresque représentant Saint Christophe, est une basilique à trois nefs, consacrée en 1313. L'œuvre la plus précieuse qu'elle contient est la Déposition de la Croix, en pierre colorée. A quelques pas de l'église Saint Georges, le long de la via IV Novembre, on entrevoit l'entrée de la Villa Isimbrandi ou des Cyprès, de style néoclassique, qui est aujourd'hui l'Hôtel Villa Cipressi, avec un jardin et des terrasses reliées par un escalier qui abritent des arbres d'une grande beauté et d'importance botanique mondiale. On trouve un peu plus loin l'entrée de la Villa Monastero, nom qui découle de la destination originelle de cet édifice comme lieu de retraite spirituelle des sœurs cisterciennes de Sainte Marie-Madeleine ;  parmi les magnifiques sculptures, rappelons « La clémence de Tite », dernière œuvre, non achevée, de G.B. Comolli (1830).

Il est intéressant de faire une excursion dans le hameau de Fiumelatte (Fleuve blanc),  appelé ainsi en raison de l'écume blanche du torrent saisonnier qui, seulement au printemps, jaillit d'une grotte et se jette après un bref parcours dans les eaux du lac de Côme.

 

Suivez-nous sur nos réseaux