Ensemble san salvatore santa giulia et capitolium

Ensemble San Salvatore-Santa Giulia et Capitolium

Ensemble San Salvatore-Santa Giulia et Capitolium Bresciatourism

Le Musée de la ville de Brescia se trouve dans les pièces historiques du monastère de bénédictines de San Salvatore e Santa Giulia, qui fut fondé en 753 par le duc Didier, qui devint ensuite roi des Lombards, et par sa femme Ansa. A l'époque romaine, la surface du monastère était occupée par un vaste quartier, avec des maisons décorées de mosaïques et de fresques, et par un tronçon de rue publique, qui furent récupérés partiellement au cours de récentes campagnes de fouilles, et sont en bonne partie visibles à l'intérieur du musée.

La visite du Musée de Santa Giulia s'articule autour de deux parcours. Le premier est dédié à l'histoire du Monastère, dont les structures monumentales renseignent sur les différentes époques qui ont marqué l'histoire de la ville: l'église de San Salvatore est d'âge lombard ; l'oratoire de Santa Maria in Solario est roman ; le chœur des religieuses, l'église de Santa Giulia et les cloîtres sont de la Renaissance ; la Croix ornée de pierres précieuses de Didier et la Lipsanothèque sont en ivoire.

Le deuxième parcours, qui s'intègre dans le précédent, présente des objets et des œuvres d'art d'une valeur extraordinaire, provenant de la ville et du territoire, classés dans des thèmes qui progressent chronologiquement de l'âge préhistorique au XIXème siècle.

A l'intérieur du musée, un espace particulier est dédié à la Domus dell'Ortaglia, une maison romaine richement documentée, dans une zone archéologique où l'on peut voir in situ les vestiges de deux habitations retrouvées dans un lieu qui, dès le Moyen Âge, fut occupé par les jardins du monastère.

Le Temple Capitolin, ou Capitolium, fut construit par l'empereur Vespasien entre 73 et 74 après J-C. Il fermait au nord le Forum de l'antique Brixia ; le Capitolium était le temple principal de chaque cité romaine, et était le symbole même de la culture de Rome. Après de récentes recherches archéologiques, études et travaux de restauration, il est aujourd'hui possible d'entrer dans le temple et de voir les parties originelles de sa décoration et de l'ameublement des grandes cellules. A l'intérieur sont encore conservés les sols originaux en plaques de marbres colorées disposées pour former des motifs géométriques, qui remontent au 1er siècle après J-C. A l'intérieur des cellules ont été disposés non seulement des autels en pierre de Botticino, mais aussi des fragments de statues de culte et des décorations.

Le parcours de visite s'ouvre par le récit de la longue histoire de ce lieu, de son passé, de sa découverte et de ses fonctions, dans une atmosphère fascinante où des images et des voix accompagnent les visiteurs.

Suivez-nous sur nos réseaux