Piazza della loggia

Piazza della Loggia

Piazza della Loggia

La Piazza della Loggia fut conçue en pleine époque de la Renaissance ; la fondation de cette place fut décidée par le Podestat vénitien Marco Foscari en juin 1433. Entre 1435 et 1436 on réalisa du côté ouest, où se trouve aujourd'hui le Palazzo della Loggia, un premier édifice doté d'une galerie, de dimensions réduites, destiné aux réunions des représentants du gouvernement et aux assemblées du conseil municipal.

Tout autour de la place se trouvent des édifices du seizième siècle, en pur style vénitien, de style assez modeste mais à fort impact visuel, tandis qu'en face de la Loggia, du côté ouest, on peut voir des arcades, elles aussi en style Renaissance, surmontées de la « Tourelle de l'Horloge », appelée ainsi en raison de la présence d'une ancienne horloge de 1546 surmontée des deux automates qui battent les heures, Tone et Batista, que les Brixians appellent « I macc dèle ùre » (les fous des heures).

Du côté sud de la place nous trouvons l'édifice du vieux Mont de Piété, construit entre 1484 et 1489, qui présente dans sa partie inférieure une petite loggia vénitienne divisée en deux arcades, et sa façade principale ornée de nombreuses inscriptions d'époque romaine, dérivant de matériaux archéologiques qui furent réutilisés pour sa construction. En revanche dans sa partie supérieure il se compose d'une petite loggia avec 7 petites arcades et un balcon.

La place devint immédiatement le cœur de la ville, tant pour sa position que pour la présence de la Loggia, qui fut elle aussi achevée en 1574, sous la direction de Filippino de Grassi, pour remplacer la précédente, et qui deviendra au fil des ans le siège de la vie administrative de la ville.

Le Palazzo della Loggia présente, à l'étage inférieur, un grand porche divisé en neuf baies sur colonnes, avec des plafonds voûtés, auquel on accède de trois côtés par les trois grandes arcades. En passant un portail majestueux, flanqué de deux petites fontaines dans les niches latérales, on accède à l'intérieur de l'édifice par le porche, où les institutions communales ont leur siège. Le toit en carène de navire, qui remplace le toit construit en terrasse, fut reconstruit en imitant le toit d'origine détruit par un incendie qui brûla tout l'intérieur du palais en 1575. Un grand escalier monumental du XIXème siècle mène à l'étage supérieur, qui est majoritairement occupé par le « salone vanvitelliano », du nom de l'architecte qui s'occupa de sa conception (1773): Luigi Vanvitelli.

Suivez-nous sur nos réseaux