Le chateau de brescia

Le château de Brescia

Le château de Brescia Bresciatourism

Perché sur le Colle Cidneo, dans un environnement naturel qui représente l'un des « poumons verts » de la ville, le Château de Brescia constitue un des ensembles fortifiés les plus fascinants de l'Italie Septentrionale, où nous pouvons encore aujourd'hui repérer les traces laissées par les différentes dominations. Le Donjon central, les imposants remparts crénelés et la grande tour attestent de l'influence de la famille Visconti, tandis que les puissants bastions et l'entrée monumentale du XVIème siècle avec son pont-levis témoignent de la puissance de la Sérénissime, qui a dominé la ville pendant plus de quatre siècles.

Le Château, qui fut le théâtre des célèbres Dix jours de Brescia, a abandonné aujourd'hui tout caractère belligérant, et les pentes douces et sinueuses de la colline s'offrent aux visiteurs qui, en partant du cœur de la vieille ville (piazzetta Tito Speri), peuvent accéder au sommet en suivant le parcours de la Contrada Sant'Urbano.

A l'intérieur, le Château surprend par ses ruelles mystérieuses, ses espaces cachés, son panorama époustouflant qui embrasse toute la ville, et permet au-delà de la ville d'apercevoir les pentes des monts Ronchi et les vallées.

A l'intérieur on peut visiter deux musées. Le Musée du Risorgimento, dans l'édifice du Grande Miglio, expose des pièces et des documents de la période du Risorgimento, en particulier en ce qui concerne les péripéties historiques impliquant Brescia et son territoire à partir de l'Ère Napoléonienne jusqu'à l'unité d'Italie. Dans le Musée des Armes, à l'intérieur du Donjon de Visconti et au sommet de la forteresse, est exposée une des plus riches collections européennes d'armes et d'armures anciennes.

Il est agréable de se balader vers les Tours et de suivre la Strada del soccorso, une voie de fuite à l'époque de Visconti, qui a marqué les sièges qui se sont succédés au cours de l'histoire de la ville. Au fil des chemins on découvre l'éclectisme équilibré du Château, où sont rassemblés dans une harmonie absolument naturelle un des vignobles les plus anciens et les plus précieux de la ville, installé sur une des pentes de la colline, ainsi que les héritages romains comme les entrepôts d'huile avec leurs cuves conservées jusqu'à nos jours, les bastions médiévaux, et une locomotive de 1909 rendue « Prisonnière du Faucon d'Italie ».

Suivez-nous sur nos réseaux