Cathedrale de bergame

Cathédrale de Bergame

Cathédrale de Bergame

La Cathédrale de Bergame se trouve sur la place de la ville qui porte son nom, Piazza del Duomo.

 La cathédrale, dédiée au saint patron de la ville, Saint Alexandre Martyr, se dresse sur une structure originelle préexistante, probablement fondée au VIème siècle et dédiée à l'origine à Saint Vincent. L'aspect initial de l'église était constitué d'un plan à trois nefs avec orientation canonique.

En 1449, avec l'évêque Giovanni Barozzi, la cathédrale connu un profond renouveau suivant le projet de l'architecte florentin Antonio Averlino, dit le Filarete. Vers la fin du XVIIème siècle Carlo Fontana fit une restructuration remarquable : il éleva la coupole à la moitié du transept, et il allongea l'abside. Des remaniements successifs, surtout au clocher et à la coupole, eurent lieu au cours du XIXème siècle.

La façade est blanche, avec une ligne classique froide, et un pronaos sur étage surélevé que des marches unissent à la Place. Le plan suit un schéma en croix latine. L'intérieur a une seule nef, décorée de stucs et de dorures de style baroque tardif. Le centre et sommet liturgique de l'église est occupé par le grand presbytère. Sur les côtés de l'autel principal grandiose se trouvent les précieuses stalles en bois du chœur. La coupole, construite par Crivelli en 1853, repose avec élégance au-dessus du transept: Coghetti y a peint les fresques de l'Assomption au ciel de Saint Alexandre.

Toujours à l'intérieur on peut admirer de précieuses fresques, dont: Saint Benoit sur la cathèdre et Saints d'Andrea Previtali, et Vierge à l'Enfant et Saints du peintre bergamasque Giovan Battista Moroni.

Dans la crypte sont conservés une fresque du XIVème siècle, un chancel et une colonne torse de l'ancienne cathédrale. La magnifique Chapelle du Crucifix fut construite en 1866, sur un projet de l'architecte Dalpino. La chapelle présente de précieuses décorations : la coupole a été peinte par Guadagnino.
En suivant le parcours à l'intérieur de la cathédrale, on rencontre les représentations et les célébrations des saints, jusqu'à arriver à l'autel principal et à l'abside, où l'on peut admirer la figure de Jésus. Deux figures se détachent particulièrement, et guident toute l'iconographie de la cathédrale :

 Saint Alexandre Martyr et Marie mère de Dieu. 

Suivez-nous sur nos réseaux